Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

Omrane, nouvel enfant-symbole de la guerre

Il a quatre ans. Il se prénomme Omrane. La maison de ses parents a été détruite lors d’un bombardement à Alep. Il attend sur une chaise. Car contrairement à Aylan sur la plage de Turquie, Omrane est vivant. 

syrie,guerre,alep,enfant,symbole,ormaie,aylan,

Symbole de la guerre…

Secoué mais vivant. Blessé, avec du sang et de la poussière sur le visage. La photo est esthétique: il n’y a pas d’enfant-symbole sans une mise en scène propre à attirer nos regards.

L’unité des couleurs est esthétique. Beaucoup d’orangé, souligné par le contraste avec le gris. La pose et les objets autour donnent une impression de terminus: il n’y a pas d’endroit où aller.

La photo a-t-elle été prise de manière spontanée? Ou après arrangement pour l’image? Les photographes cherchent d’instinct les meilleures vues, quand ils ne les organisent pas eux-mêmes. Ils savent ce qui marche.

Peu importe. Il fallait une image. Une image qui marque par son esthétique. Et il semble que cela soit le cas: Omrane est devenu le nouveau symbole de l’horreur de la guerre en Syrie. Les médias occidentaux se la passent et repassent, comme un délicieux canapé au caviar propre à booster les ventes. Détrôné, Aylan: le règne médiatique d’Omrane commence. Jusqu’au suivant. Car il finira par s’user: l’occident est un gros consommateur d’images de ce type. Il en faudra d’autres. 

syrie,guerre,alep,enfant,symbole,ormaie,aylan,

 

… ou pas trop

Côté symbole ça ne manque pourtant pas. Cette rue dévastée et ces hommes transportant peut-être un mort (image 2). Ou cet autre enfant qui n’a pas eu droit à sa photo à la une des médias mondiaux (image 3, crédit Reuters). Comment se nomme-t-il? Pourquoi n’est-ce pas lui, le symbole de la guerre? 

Dans la même idée, sur une vidéo du sauvetage, on voit un autre enfant sorti des décombres, juste après Omrane. Pourquoi ne sont-ils pas deux enfants-symboles? Et pourquoi ne pas choisir comme symboles des adultes aux corps déchiquetés, dont les morceaux épars s’étalent les murs des décombres?

À cause de l’esthétique... (suite)

 

 

Les commentaires sont fermés.