Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Cologne, cherchez l'homme !

Il n’a pas fallu très longtemps pour que le refrain vissé dans certaines têtes ne revienne sur les ondes. Dix jours. Labourons encore une fois ces croyances délétères et cette absurdité.

cologne,agressions,réveillon,Faux: aux. Juste: à des. 

Dix jours. Le temps qu’il a fallu pour que revienne la fixation de violence faite aux femmes. La tentation était grande puisque les victimes déclarées, visibles, sont des femmes. Mais il est erroné de généraliser. Cette lecture des faits est biaisée et irréfléchie. Car il n’y a pas de violence aux femmes, mais à des femmes. Petite nuance sémantique, grande différence sociétale. 

Toutes les femmes ont-elles été agressées? Non. Seules des femmes ont été agressées. Environ 0,06% de la population de Cologne; 0,0008% de la population allemande. Donc pas les femmes. Si c’étaient les femmes, donc toutes les femmes, il y aurait 40 millions d’hommes agresseurs. Or de toute évidence qu’il n’y a qu’un très faible pourcentage d’hommes qui agressent. 100 ou 200 sur l’Allemagne, le soir du réveillon, soit environ 0,02% du million d’immigrés arrivés en 2015. Ou 0,0002% de la population globale d’Allemagne.

Il y a donc des hommes qui agressent des femmes. Statistiquement peu et pas de quoi généraliser. Mais bien trop dans les faits où une seule agression est déjà de trop.

Parler de violence aux femmes à Cologne est donc inexact et abusif. De plus, implicitement, on accuse l’ensemble des hommes. On désigne en silence une supposée nature masculine faite de violence spécifique contre les femmes, de plan systémique pour leur nuire, de plaisir à les rabaisser. Qui peut sérieusement croire cela, sauf à être conditionné par le féminisme professionnel? Si c’était vrai tous les hommes sauteraient à longueur de journée sur toutes les femmes, les cogneraient, en abuseraient. Même dans Mad Max on n’a pas osé un tel scénario. Il faut revenir sur Terre: la réalité n’est pas cela. La réalité, d’ailleurs, n’est pas si favorable aux hommes, ni dans la rue, ni à la maison. Penser que les hommes disposent en général du monde et des gens comme ils l’entendent relève du mythe et non du réel.

 

Et pourtant…

Pourtant seules des femmes ont été malmenées et agressées ce soir de réveillon. Pourquoi seulement des femmes? Pour une raison aussi vieille que l’humanité: (suite)...

Les commentaires sont fermés.