Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Genre et discrimination : décryptage d’un clip pour ados (1)

Ce clip illustre la moderne confusion du sens. En voulant discriminer sans discriminer il annule son propre projet. Prisonniers de la politisation du langage, ses auteurs ont livré un produit très étrange.

discrimination,filles,garçons,sexe,genre,apprentissage,épicène,langage,

Les faits

Le clip de 18’’ (voir ci-dessous) est diffusé par topapprentissage.ch. Il attire l’attention sur les métiers du bâtiment. La pub s’adresse aux gens qu’elle met en scène. Même quand elle met en scène des chats elle s’adresse à leurs propriétaires. Ici ce sont des adolescentes qui sont visées.

Premier message du clip: on cherche des apprentis pour les former en tant que techniciens du bâtiment. Et l’on cherche en priorité des filles. Cela signifie-t-il que les adolescentes dédaignent ce genre de boulot, trop dur, trop abrasif pour la peau des mains, trop « masculin »? On peut le penser. En effet, malgré des campagnes d'une discrimination dite « positive », le phénomène est le même en Norvège: les métiers du bâtiments sont délaissés par les filles. 

Le volontarisme, le productivisme social, voire la rigidité mentale égalitariste, imposent un standard unique où femmes et hommes sont réduits au même moule. La démarche serait amusante si elle n’était pas un signe d'échec de l'idéologie.

On remarque au passage que le clip n’illustre pas l’activité professionnelle. La valeur travail est déclassée au profit de la valeur amusement. On n’attire pas les mouches avec du vinaigre. Serait-ce à dire que le travail est comme du vinaigre et qu’il est chiant? Veut-on montrer qu’avec ce job on aura un max de temps libre? La vie privée est plus valorisée que la vie professionnelle. Le travail n’est pas montré comme une opportunité de réalisation personnelle. Ce clip illustre comme une inversion des valeurs: le travail primait sur l’amusement il y a encore une soixantaine d’années. Aujourd’hui l’amusement prime sur le travail. L’objectif individualiste, hédoniste et égoïste est pleinement affirmé.


discrimination,filles,garçons,sexe,genre,apprentissage,épicène,langage,Discrimination

Le clip nous révèle encore autre chose, à l’insu de son plein gré. L’image montre deux jeunes filles. Elles s’amusent en sautant sur un lit. L’une tient un panneau où il est écrit: « Nous, les techniciens du bâtiment ». Techniciens? Pour deux filles? Cela devrait être « techniciennes ». Impossible: (suite ici)...

 

Les commentaires sont fermés.