Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Aux dessinateurs survivants et vomissants de Charlie

J’ai lu vos commentaires acerbes sur le mouvement de soutien dont vous bénéficiez. Ce mouvement est aussi repris par des politiciens de bords différents du vôtre. Vous exprimez votre quasi dégoût à ce propos, par exemple par la bouche de Willem:

 

charlie hebdo,paris,islam,tuerie,attentatLes vomissements de Willem

 

«Nous avons beaucoup de nouveaux amis, comme le pape, la reine Elizabeth ou Poutine : ça me fait bien rire. (...) Marine Le Pen est ravie lorsque les islamistes se mettent à tirer un peu partout.» Et d’ajouter, interrogé sur le soutien du chef de file de l'extrême droite néerlandaise Geert Wilders: «Nous vomissons sur tous ces gens qui, subitement, disent être nos amis».

Willem, la réaction publique à cet attentat est-elle trop belle? Vos morts appartiennent-ils à un parti politique particulier pour que vous désigniez vos «bons» et «mauvais» soutiens? C'est à se demander où est Charlie... Je croyais que vous ne vouliez pas être sectaires. J'ai dû me tromper. Certes vous êtes un peu dépassé par les événements, comme beaucoup d'entre nous, ce qui explique peut-être ce dérapage. Laissez donc les gens faire comme ils l’entendent et, si possible, n’en faites pas une affaire politique, quelles que soient les récupérations en cours.

Votre collègue Luz ajoute:

«On fait porter sur nos épaules une charge symbolique qui n’existe pas dans nos dessins et qui nous dépasse un peu. Je fais partie des gens qui ont du mal avec ça. Au regard du monde on est un putain de fanzine, un petit fanzine de lycéen. Ce sont des gens qui ont été assassinés, pas la liberté d’expression ! Des gens qui faisaient des petits dessins dans leur coin. Au final, la charge symbolique actuelle est tout ce contre quoi Charlie a toujours travaillé : détruire les symboles, faire tomber les tabous, mettre à plat les fantasmes, déplore-t-il. Le symbolisme au sens large, tout le monde peut en faire n’importe quoi. Même Poutine pourrait être d’accord avec une colombe de la paix.»

charlie hebdo,paris,islam,tuerie,attentatVus ainsi vos morts ont moins de panache. C'est à se demander pourquoi on en parle. Si ce n’est pas la liberté d’un organe de presse qui était visé, et à travers lui un pilier important de notre culture, pas la peine d’en faire un fromage. Après tout, malgré l’efficacité de cette attaque menée par une des branches militaires de l’islam, il n'y a que 19 morts, dont certains comme Wolinski (80 ans) étaient proches d’atteindre la date de péremption (tiens, voilà une formule irrévérencieuse qui devrait vous amuser, non? Vous m'avez appris qu'on peut rire de tout). Alors que les milliers de morts sur les routes n’ont eux pas droit à un hommage. Je prends cette comparaison parce que, non, il n’y a pas de charge symbolique quand on meurt un peu bourré en voiture. C’est donc bien la charge symbolique qui nous rend solidaires de vous. Si vous n’en voulez pas, dites-le clairement. On reportera notre sympathie ailleurs. On ne peut être partout à la fois et il y a aujourd'hui au Nigéria des centaines de morts tués par une autre branche militaire de l'islam: ils méritent nos pensées autant que vous.

 

Nous vous utilisons

 

Oui, nous vous utilisons. Oui, nous utilisons vos morts. Où est le problème?... (suite ici)

 

 

 

Les commentaires sont fermés.