Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Porno à l'école: Monsieur Egalité marque son territoire!

A peine en fonction au Bureau de l’égalité du canton de Zürich, le délégué aux questions masculines lance un pavé dans la mare. J’ai failli éclater de rire. D’abord, disons-le tout net: les hommes ne sont pas des cochons et les femmes ne sont pas des pimbêches. Enfin parfois si. Mais c’est normal. Hommes et femmes n’abordent pas la sexualité sous le même angle. Et ce n’est pas que cul-turel. Non, je ne ferai pas de dessin...

couple3.jpgExpliquer cela aux adolescents, leur dire quelles sont les modes de fonctionnements prévalents et les règles du jeu, pourquoi pas? Si cela peut améliorer les relations entre femmes et hommes, j’abonde. Le blog Civitas en a fait un billet. Je vais aborder le sujet sous un angle légèrement différent.


Le fond

D’un côté je me dis que si les ados regardent de toutes façons du porno, autant que ce soit dans des conditions pédagogiques. Car les images servent bien sûr à éveiller une excitation normale à cet âge, mais aussi à voir comment l’autre est fait ou faite et comment cela marche. Quand j’avais 13 ans, avec mes copains on fauchait un magazine de mode à l’une de nos soeurs et on regardait les pubs de femmes en soutien-gorge! La curiosité pour le sexe et le corps est normale.

L’intérêt des images est de montrer les représentations de la relation sexuelle selon chaque sexe. On montrerait que les femmes ont souvent besoin de temps, de montée progressive, même si parfois elles sont aussi excitées par un coït vite fait à la hussarde à la cuisine avant que les pâtes ne débordent, ou dans un ascenseur (il faut quand-même plus que deux étages...). On montrerait aussi que les hommes ont une belle impulsivité mais qu’ils gagnent parfois à prendre leur temps. Le plaisir partagé est plus intense. On déculpabiliserait ceux qui ne tiennent pas plus de quelques minutes: les acteurs qui durent une heure se sont beaucoup entraînés! Et ils font des pauses.

Suite...

Les commentaires sont fermés.